Menu

Guitare Nillght petite démo et explications

Un matin de 2009 je me suis réveillé en me disant “ je n’ai pas de guitare rouge, il me faut une guitare rouge ”. Quelques heures après j’avais acheté cette fameuse guitare. N’étant pas excellent guitariste, le premier prix me convenait très bien. C’est sur qu’elle sonnait pas super funk puisque c’est une guitare à la forme et aux micros typés pour le metal, mais à l’époque j’y connaissais rien ! Bref elle était accrochée à mon mur, j’étais heureux.
Un jour de 2014 à force de casser une à deux cordes sur mon acoustique à chaque concert, je me suis dis qu’il fallait passer à l’électrique. J’ai commencé à faire quelques modifications dessus, changer les micros, c’était de mieux en mieux mais je n’avais pas encore ce que je voulais. Avec des outils pas du tout adaptés, j’ai commencé à faire des trous, puis des plus grands trous qui me permettaient de passer des câbles d’un bout à l’autre de la guitare. Plus tard je me suis même amusé à creuser encore plus afin d’y rentrer un circuit électronique de thérémin. J’avais une vielle boule à facette qui trainait, je l’ai complètement démonté et recollé les miroirs sur la guitare afin de cacher toutes les imperfections (chut, je n’ai rien dis).

Comment ça marche ?

Un micro magnétique, le GK-3 de Roland, enregistre les vibrations, et grâce à la simulation, ma guitare imite une Gibson Les Paul, une Fender Télécaster ou Stratocaster, et je peux même avec les 4 premières cordes imiter le son d’une Fender Jazz Bass. En plus de ça avec le câble MIDI je peux même jouer des sons de synthétiseurs, du piano aux violons en passant par les percussions.
La sortie audio est branchée sur une carte son à mon Mac, et avec un plugin nommé Amplitube de chez IK Multimédia il simule une tête d’ampli et l’ampli lui-même. J’ai acheté quelques modèles pour la guitare : un Marshall, deux Fender et un modèle Ampeg pour la basse.

Le son est comme je veux, ça prend très peu d’espace : en 15 minutes je suis branché et prêt à jouer sur scène. Nous sommes bien d’accord que cela ne vaut pas un équipement avec du matériel de qualité :une vraie bonne guitare, de bons micros, et un super méga ampli… Mais pour aujourd’hui, c’est parfait !

Il y a quelques semaines j’ai composé un nouveau morceau en utilisant au maximum les avantages de ma super guitare custom. Je me suis bien amusé, il reste plus qu’à écrire le texte et l’enregistrer.

La suite au prochain épisode…

Matériel :
Guitare Ibanez GIO RG (GRGR121EX)
Micro magnétique Roland GK-3
Pédalier GR-55 de Roland
Akai MPX8 relié en MIDI au SPDS-X de Roland
iPhone 4, équipé de iKaossilator de Korg
Mini thérémin monté sur le côté (non utilisé dans cette chanson)
Pour le fun ruban LED monté sur le tour de la guitare, sélecteur de couleur + d’effets ou automatique sur la musique (alimentation par piles)

Modélisation GR-55 de Roland :
– Guitare rock : Gibson Les Paul
– Guitare funk : Fender Telecaster
– Basse : Fender Jazz Bass

DAW : Logic Pro X
Compresseur : API 2500 de chez Waves
Effets pour la guitare et la basse :
Amplitube 3 de IK Multimédia (modélisation) :
– Guitare rock : Tête / Cab : Marshall JCM Slash / Marshall 4×12 1960AV SL
– Guitare funk : Tête / Cab : Fender 65 Twin Reverb / Fender 57 Deluxe
– Pédale : Tube Screamer de Ibanez
– Basse : Tête / Cab : Ampeg SVT-4 Pro / Ampeg SVT-410H